Mission dentaire d'évaluation de la prévention des caries (vous pouvez voir les photos dans la section  album photo)

Comme d'habitude, départ dimanche de Roissy sans problème le vol se passe bien. Atterrissage impeccable, c’est après que cela s’est gâté. Marie claire n’avait pas amené son passeport valide, pas de visa ! Impossible de renter au bénin. Elle est refoulée à la frontière et repart dans l’avion pour Paris entre deux gendarmes. Nous restons Jean Michel et moi pour le reste de la mission. Les tractations ayant duré, il bureau de change n’a plus de franc CFA et ne peut me changer que 100 euro. Départ pour Pobè arrivée vers 1 heure du matin personne pour nous attendre pas de clef. A force de téléphoner à tous les numéros affiché sur les murs, nous trouvons un responsable qui arrive vers 2heures, nous ouvre et nous pouvons enfin dormir. A oui, pas d’eau ni d’électricité.

 

Lundi

Rolande le médecin chef nous annonce que jusque jeudi, les élèves de CM2 sont en examen blanc ! Ça recommence ! (voir mission de juin 2014) nous allons à Issaba ou la chef de poste et le gestionnaire nous amènent à des écoles isolées ou nous pouvons voir quelques élèves.

Mardi

Nous devons aller à Aoyéyé et Igana. A Aoyéé, une école est inaccessible à cause de la pluie et l’autre pas d’élèves car ceux vu par marie claire étaient des CM1 et CM2 (actuellement en examen) la présidente de l’école va essayer de nous les amener à Pobè jeudi ou vendredi. L’après midi aurons nous plus de chance ? Non car si tout a été organisé les enfants du village convoqués un violent orage presque une tornade avec pluie torrentielle nous oblige à plier bagage et retourner à Pobè pour ne pas rester boqués.

Mercredi

Retour à Issaba ou nous feront deux écoles, la troisième inondée est inaccessible. Après midi Towé peu d’enfant les écoles étant fermées le mercredi après midi, ils sont aux champs.

Nous n’avons pu faire que 90 patients environ nous espérons pouvoir nous rattraper jeudi et vendredi les classes étant ré ouvertes.

Au diner nous invitons le Dr Valentin notre « parrain » de Pobè

Jeudi

Enfin les écoles sont ré ouvertes, nous pouvons augmenter la cadence et rattraper le retard. Nous arrivons à faire tout le groupe scolaire de Pobè soit 114 enfants. Demain nous pourrons nous consacrer de nouveau à la brousse.

Chouette il y a de l’eau et de l’électricité c’est presque le Club Med !!!!!! Aller Hop une «Béninoise » (c’est une bière) pour fêter cela

Vendredi

Nous retournons dans deux écoles une a Issaba et l’autre à Igana que nous avions du quitter à cause la pluie. Nous pouvons ainsi passer le cap des 300 patients. Youpi la mission est sauvée

Demain retour sur Cotonou

Samedi le matin

Retour a Cotonou l’après midi, je rencontre le Dr Tocko le directeur de la santé pour lui parler des deux sujets d’actualité, l’ophtalmologie et le dentaire. Le projet ophtalmologie avance, le protocole d’accord est sur le bureau du ministre. Le docteur Tocko doit aller à Pobè pour rencontrer le directeur de l’hôpital. Nous avons aussi parlé de nos impressions sur la prévention des caries chez les enfants. Jean Michel est au marché, j ’attend les sœurs de Kilibo

Demain repos et retour